Qu'est-ce que la ionophorèse ?

La ionophorèse est une technique éprouvée et sûre pour le traitement de la transpiration excessive des mains, des pieds et des aisselles. Dans le jargon médical, on appelle la transpiration excessive localisée : Hyperhidrose essentielle (en grec la sueur se dit hidros).
Par définition, la ionophorèse sert à faire migrer des ions à travers les cellules de la peau grâce à un champ électrique créé par un générateur.
Dans le cas particulier de la transpiration excessive localisée, la ionophorèse a fait ses preuves depuis que les Laboratoires i2m ont introduit cette technique en France, il y a plusieurs dizaines d'années.
La transpiration excessive peut devenir une véritable invalidité pour ceux qui en sont porteurs.
La transpiration excessive des mains ainsi que celle des pieds et dans une moindre mesure celle des aisselles est souvent mal contrôlée par les moyens habituels.
Avant l'introduction de cette technique, les médecins se trouvaient démunis pour donner une réponse efficace à leurs patients. Si les produits locaux ne donnaient pas de satisfaction, la seule alternative était pour les médecins d'orienter ces personnes vers la chirurgie avec les conséquences souvent fâcheuses et irréversibles que l'on connaît.
Le premier appareil d'ionophorèse conçut par les Laboratoires i2m en 1986, "i2m.a" a révolutionné le traitement de l'hyperhidrose essentielle localisée. Depuis cette époque, de nombreuses études cliniques réalisées avec cet appareil ont montré que cette technique donnait d'excellents résultats dans le traitement de l'hyperhidrose. Ces études ont permis de mettre au point un protocole de traitement spécialement adapté aux appareils des Laboratoires i2m pour avoir le maximum d'effet en un minimum de temps. La ionophorèse est un traitement suspensif, cette technique nécessite des séances d'entretien pour que son effet persiste.


Comment se déroule une séance d'ionophorèse ?


Ce procédé consiste à faire passer un léger courant à travers la peau à traiter. Pour cela, on utilise un générateur sophistiqué relié à des électrodes en acier inoxydable de haut grade. Pour les mains et les pieds, les électrodes sont posées dans des cuves spécialement adaptées avec au-dessus de celle-ci des grilles de diffusion (invention d'i2m). Dans ces cuves, de l'eau sert de conducteur avec les parties à traiter sans que celles-ci soient en contact avec le métal. Pour les aisselles, des électrodes spéciales, sphériques, s'adaptant parfaitement au creux axillaire sont utilisées (brevet i2m). Les séances comportent deux sessions de dix minutes pour une meilleure répartition des ions. Pendant les sessions, l'utilisateur peut à tout moment modifier les constantes du traitement, gage d'un traitement optimum. Comme nous l'avons vu, l'eau est un excellent conducteur de l'électricité, c'est pourquoi tous les appareils fabriqués par les Laboratoires i2m sont totalement indépendants du secteur pendant leur utilisation.


Comment se déroule le protocole d'attaque ?


Les laboratoires i2m préconisent pour leurs appareils un protocole d'attaque pour obtenir des résultats rapides et efficaces. Ce protocole informatisé est disponible sur internet. L'utilisation des appareils des Laboratoires i2m permet d'espacer rapidement les séances d'entretien et ainsi d'être libéré de l'hyperhidrose sans avoir à multiplier les séances indéfiniment.


Quel type de courant utiliser ?


A l'origine, le courant utilisé était le courant direct, ce courant a fait ses preuves et c'est toujours le courant que l'on doit utiliser en première intention, ce n'est que pour des raisons de confort que les Laboratoires i2m ont été les premiers à proposer le courant pulsé. Le courant pulsé sera plutôt utilisé pour les enfants, les personnes très sensibles et aussi pour le traitement des aisselles où la peau est plus fragile. La solution idéale étant d'utiliser un appareil qui permet d'utiliser l'un ou l'autre de ces courants. Ainsi, on peut commencer avec un courant plus confortable et ensuite utiliser le courant le plus efficace pour obtenir les meilleurs résultats. Enfin, on peut penser que dans une même famille plusieurs personnes aient besoin de se traiter et que l'utilisation de l'appareil soit différente.


Quelles sont les contre-indications de la ionophorèse ?


La ionophorèse est contre-indiquée chez les porteurs d'un stimulateur cardiaque.
La ionophorèse est contre-indiquée chez les personnes dont la peau présente des lésions importantes, dans cette hypothèse, un traitement de la peau doit être envisagé avant d'entreprendre des séances de ionophorèse.
La ionophorèse est contre indiquée chez les porteurs d'orthèse métallique se situant sur le trajet du courant.
La ionophorèse est contre indiquée chez la femme enceinte. Bien qu'il n'existe pas d'étude à l'heure actuelle sur des effets négatifs de la ionophorèse, aucun effet secondaire n'ayant été observé chez des femmes qui ignoraient leur état de grossesse. En revanche, la ionophorèse n'est pas contre-indiquée chez la femme qui allaite.
La ionophorèse est contre-indiquée chez les femmes porteuses d'un stérilet métallique, dans l'hypothèse où celui-ci se trouve sur le trajet du courant. Ce n'est pas une contre-indication formelle, mais relative. Bien qu'il n'existe pas d'étude à l'heure actuelle sur les effets à long terme de la ionophorèse, aucun effet secondaire immédiat n'a été observé chez les femmes porteuses d'un stérilet. Il est cependant conseillé de veiller à son changement plus fréquent.


Quels sont les effets secondaires de la ionophorèse ?


Ils sont peu fréquents et le plus souvent minimes.
Apparition de vésicules en cas de lésions cutanées ou de de fortes pressions sur les grilles de diffusion ou de contact direct avec les électrodes inoxydables. Pour les enfants : l’intensité ne doit pas dépasser 10 mA et le traitement sera initié en mode pulsé.